Märta Tikkanen


Tikkanen

Aux Éditions Cénomane
Le Grand Chasseur
Les hommes ne peuvent être violés
L'Histoire d'amour du siècle


Sur l'auteur
Märta Tikkanen est née en 1935 dans la minorité suédophone de Finlande. Journaliste puis enseignante, elle a dirigé l'institut des Travailleurs à Helsinki, avant de se consacrer exclusivement à son œuvre et à ses voyages à travers le monde. Elle est considérée comme l'une des grandes intellectuelles et militantes nordiques de la cause des femmes. Son œuvre est riche d'une quinzaine de livres dont le style si particulier, hybride de prose et de poésie, constitue une contribution originale à l'esthétique littéraire. Trois livres sont traduits en français : L'histoire d'amour du siècle (traduction par Philippe Bouquet aux éditions Manya en 1991; puis traduction de Joan Debidour, aux éditions du Laquet, en 1999), introspection poétique qui devait lui valoir le prix littéraire féminin nordique. Chaperon rouge (traduction de Philippe Bouquet et d'Agneta Ségol, l'Elan, 1999), autobiographie en forme de conte sur le modèle bien connu. Les hommes ne peuvent être violés (traduction de Philippe Bouquet, avec le concours du CNL, Cénomane, 2006), roman puissant et novateur sur l'équivalence des sexes et la légitimité du désir féminin.